Un dispositif expérimental

Un espace pédagogique expérimental

Création d’un dispositif expérimental  pour des élèves "Dys"  :      

                                   

Ce dispositif propose la prise en charge des troubles spécifiques des apprentissages, en associant rééducation et pédagogie au sein d’un établissement scolaire devrait permettre à un petit groupe d’élèves « dys » de reprendre confiance en leurs capacités et se remettre dans une dynamique de progrès.

 

--> L'équipe enseignante concernée:

Tous les enseignants de l’équipe sensibilisés à la prise en compte des troubles spécifiques des apprentissages ( formation sera proposée par Résodys avec une conférence une fois par trimestre).

 

--> L'équipe soignante :

 

Résodys 

 

--> Élèves et niveaux concernés:

Elèves du CE2 au CM2, touchés par des troubles spécifiques de l’apprentissage (troubles « dys »), nécessitant des rééducations multiples et en souffrance scolaire.

 

Troubles dys de sévérité moyenne, mais nécessitant une prise en charge multidisciplinaire (au moins 2 intervenants différents dans le paramédical).

 

Ces élèves ont des profils spécifiques ( dyslexie, dyspraxie, dysphasie, troubles de l’attention), et la prise en compte de leurs difficultés au sein de la classe, ou avec l’enseignant spécialisé en RA, n’est pas suffisante.

 

Et les autres élèves de l'école ?

Les adaptations scolaires mises en place pour les élèves de ce dispositif expérimental seront diffusées auprès des autres élèves "dys" de l'établissement, avec l'appui de l'équipe de Résodys  et de l'enseignante du dispositif.

Les activités musicales et les ateliers d'estime de soi pourront être étendus à d'autres élèves de l'établissement

 

-->Origine de l’action:

  • La demande s'origine de Résodys, représenté par le professeur Habib : des élèves et leurs familles déposent régulièrement en consultations le désaccordage entre leurs possibilités, leurs besoins pédagogiques et ce qui leur est proposé d'inadapaté. Les enfants expriment une grande souffrance scolaire accompagnée d'un fort sentiment de mésestime d'eux-mêmes. 

  • Cette requête des familles de bientraitance pédagogique, relayée par le projet de Résodys a rencontré la volonté de l’enseignement catholique de Marseille de rechercher des dispositifs plus ajustés aux besoins spécifiques des élèves à profil complexe, pour qui les équipes enseignantes sont démunies .

 

-->Objectifs poursuivis

Aider et accompagner les élèves « dys » en évitant la surcharge des rééducations multiples en dehors du temps scolaire ; leur permettre de retrouver confiance et estime d’eux-mêmes en progressant scolairement ; améliorer le bien-être des élèves « dys ».

 

-->Modalités de mise en œuvre

 

Ce dispositif démarre en Septembre 2016.

Il accueillera pour la première année entre 6 et 10 élèves, mais pourrait les années suivantes accueillir jusqu’à 12 élèves.

 

-Pédagogie :

Personnalisation des apprentissages, pédagogie active Montessori en Maths, travail par projets, équilibre entre recherche de la motivation des élèves et guidance forte de l’enseignant.

 

-->Points d’appui :

  • Programme musical Mélodys 3 séances par semaine

  • Utilisation d’outils partagés entre les rééducateurs et l’enseignante de la classe

  • Les aspects rééducatifs et pédagogiques sont étroitement liés :

-Prise en charge des bilans par Résodys

-Emplois du temps des élèves établi après bilan, avec le Sessad Résodys afin que les rééducations  y trouvent leur place

-Ateliers d’estime de soi

-Partenariat enseignante et équipe pluridisciplinaire sur temps fléché, 2h par semaine.

 

  • Les élèves inscrits dans le dispositif ont une classe de référence, dans laquelle ils suivent les cours de :

EPS/Histoire Géographie sciences/Activités artistiques/Enseignement moral et civique. Selon le quota horaire correspondant à leur cycle.

 

  • Continuité avec le collège dans lequel les élèves auront une place à l’issue du CM2.

 

-->Evaluation du dispositif:

Elèves inscrits en dispositif expérimental avec évaluations annuelles du dispositif et évaluation triennale

Projet évalué par Marie-pierre Bidal, doctorante, laboratoire de Sciences de l'Education de l'UCO

Recherche-action

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now