La portée des notes

May 1, 2013

 

 

Nul ne peut ignorer, habité de sa propre expérience incarnée de jadis écolier, l’absence de musicalité des notes oralement annoncées. Listées collectivement de la plus faible à la plus haute ou pire encore, énumérés à l’envers, ces notes, de travers, sont narcissiquement dissonantes en soi.

 

Et, si aujourd’hui nous n’en sommes plus tout à fait là. Nous n’en sommes pas non plus si loin.

 

La portée traumatique de l’annonce publique de bas résultats n’est dorénavant plus ignorée. Parfois, pourtant, encore mais rarement, cette avilissante restitution est ostensiblement pratiquée.

 

Un étrange geste du métier qui place l’enfant dans l’attente passive d’entendre le bruit des notes de ce que son travail vaut. Une pratique qui encourage l’éprouvé de la comparaison interpersonnelle. Ce partage collectif génère bien plus d’humiliations qu’il ne permet l’émulation.

 

Sur une gamme de zéro à dix et son extension à vingt pour offrir un empan plus grand de nuances, le bruit des notes, n’a rien d’une douce mélodie. Une sordide symphonie qui chante faux et qui fait mal. Mal au cœur plus qu’aux oreilles. Des notes qui sonnent les variations de niveau des élèves. Un nuancier de la valeur, un dégradé qui s’étire jusqu’à la dégradation de l’estime de soi.

 

Une musicalité parfois intimement discordante, des notes en désaccord de soi. Une absence totale de congruence entre le ressenti de l’effort fourni et l’obtention d’une faible note qui profondément dénote.

 

Pour une quantité indénombrée d’enfants ainsi évalués, une triste partition, une décevante mélopée. Un moyen assuré de démotiver, d’effondrer estime et volonté. D’abimer.

 

Pour d’autres, une montée en puissance, une marche de progression qui écrase sans pitié l’autre publiquement dépassé. Une culture de l’orgueil là où devrait se construire une personnelle fierté dans l’intimité de son propre succès.

Alors, pour celles et ceux qui peinent à suivre le tempo des apprentissages, le rythme de la classe, pour tous ces élèves qui n’entrent pas dans la danse…

 

Ne s’essouffleront ils pas dans cette folle cadence chiffrée ?

 

Asphyxiés.

 

N’auront-ils pas d’autres choix que de quitter le ballet des plus forts ?

 

Ejectés.

 

Ne risquent-ils pas sinon de se résigner à rester sans plus participer ?  

 

Désengagés

 

Ostracisés d’eux-mêmes par le système. Devenus sourds du bruit des autres, ne vont-ils pas quitter la ronde désenchantée ?

 

Décrochés.

 

Ne vont-ils pas préférer quitter cette école tonnante de comparaisons humiliantes ? Abandonnés.

Laissés là sans voix, sans voie.

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Présentation de POTENTIALDYS

February 11, 2018

1/2
Please reload

Posts Récents

December 22, 2017

December 21, 2017

December 19, 2017

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square