Les petits billets d'Audrey

July 11, 2018

Podcast France Inter, La tête au carré « les pouvoirs de la musique »

 

Podcast animé par Mathieu Vidard, et appuyé par deux professionnels, Isabelle Peretz (Titulaire de la chaire de recherche en neurocognition de la musique / Co-directrice du laboratoire international de recherche sur le cerveau BRAMS, et auteur du livre « Apprendre la musique : nouvelles des neurosciences »), ainsi que David Christoffel (Musicologue/ producteur de radio et auteur du livre « la musique vous veut du bien »). Trois grandes lignes majeures sont évoquées dans ce podcast. La première, c’est l’interrogation autour de « L’EFFET MOZART ». La seconde évoque la notion de l’oreille absolue. La dernière traite succinctement des effets chez tous les êtres vivants.

 

L’effet Mozart : réalité ou simple placebo ?

    

Cette étude souhaite démontrer que, écouter 15 minutes de Mozart par jour, amélioreraient le quotient intellectuel et développeraient l’aspect spatial de résolution de problèmes. Des chercheurs en neurosciences ont tenté de reproduire des expériences, avec des conditions similaires, afin de déterminer si une musique en particulier pouvait induire notre développement. Mais en vain. Le

 

s résultats se sont avérés négatifs. Il semblerait que les bienfaits obtenus soient en réalité le fruit d’une musique que l’on apprécie, et non pas d’une gamme particulière, ni d’un grain instrumental précis.  En effet, écouter la musique que l’on aime stimulerait, réveillerait notre cerveau, et l’on serait ainsi plus productif et efficace.

 

L’oreille absolue : Handicap au quotidien ?

     

En quelques chiffres, cette faculté touche 1 personne sur 10 000. Et 95 % des gens ayant ce don, auraient débuté la musique entre 5 et 7 ans. « Avoir l’oreille absolue », c’est pouvoir entendre et retranscrire immédiatement, une ou plusieurs notes, successives ou simultanées. Cette aptitude semble être en lien avec une particularité du cerveau gauche. Il appréhenderait la musique comme un langage. Comment ? Cette particularité est due à une association automatique. Une forme de synesthésie, due à la conservation de certaines connexions inutiles. Ainsi, deux codes arbitraires s’associent (on entend une hauteur, on obtient une note). En réalité, chez certaine personne, cette faculté devient un poids au quotidien. Ecouter de la musique pour le plaisir semble impossible. Même les sons de la vie quotidienne deviennent des noms de notes de musique. 

 

    « HOMO MUSICUS » : la musique a-t-elle des pouvoirs sur tous les êtres vivants ?

    

La musique inspire, fascine, apaise… elle provoque en l’homme une stimulation et dévoile une part de sentiment. Suite à l’engouement provoqué par « l’effet Mozart », certains chercheurs se sont demandés si, la musique pouvait aussi avoir des répercussions chez les animaux. Une expérience a attiré mon attention. Une femme a fait écouter de la musique à sa vache pendant la traite du lait. Il semblerait que la vache ait donné une quantité de lait plus importante qu’à son habitude. Mais d’autres expériences scientifiques répétées, sur des cobayes, afin de tester leurs réactions à la musique, n’ont pas donné de résultats concluants. On parle alors de motivation psychique et d’association d’idées crées par l’homme. Inconsciemment, la musique agit sur notre cerveau, nous apporte un bien-être, et provoque

 

un dynamisme et une motivation.  La musique serait donc propre à l’homme… ?

Audrey G.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Présentation de POTENTIALDYS

February 11, 2018

1/2
Please reload

Posts Récents

December 22, 2017

December 21, 2017

December 19, 2017

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square